Actualité


Vue 527 fois
05 décembre 2016

Hommage à Lionel Stoléru

Hommage à Lionel Stoléru, fondateur du Genepi

 

Association « Les Anciens du Genepi »

 

 

Alors que le Genepi fête ses 40 ans, et à la veille de la Journée Prison Justice du 3 décembre 2016, l’association « les Anciens du Genepi » a appris avec tristesse le décès de Lionel Stoléru, ancien ministre et fondateur du Genepi, ce 30 novembre.

 

Nous souhaitons adresser nos plus sincères condoléances à sa famille et rendre hommage à Lionel Stoléru, non seulement en tant que créateur du Genepi, mais également comme fidèle compagnon et soutien indéfectible de celui-ci depuis 40 ans.

Il était également souvent présent auprès de l’association « les Anciens du Genepi » et nous avions encore eu le plaisir de le revoir lors de notre dernière assemblée générale le 1er octobre 2016, toujours animé par de fortes convictions.

 

Au-delà du Genepi, Lionel Stoléru aura été pendant 40 ans un militant inlassable d'une prison plus ouverte sur la société,  d'une société plus ouverte à la question carcérale et plus inclusive pour celles et ceux dont le parcours de vie a croisé la prison.

 

Sa volonté de poursuivre cet engagement, s'est de nouveau concrétisée à travers la création de l’association « Justice 2 ème Chance - J2C » en 2012, dont l'objet social est de favoriser  l'accès à l'emploi des sortants de prison. Pour cela, il a souhaité s'appuyer sur le formidable réseau des anciens du Genepi, ce qu’il appelait le « 3e étage de la fusée Genepi ».

 

Il faut en particulier saluer en Lionel Stoleru un vrai visionnaire pétri d'humanisme, sachant surmonter les blocages et les réticences, porteur d'une idée originale et géniale, à rebours de l'opinion majoritaire dans la France conservatrice du début des années 1970 :

-En permettant la rencontre entre des étudiants et des personnes incarcérées, qui établit un trait d'union entre des "citoyens temporairement empêchés" et une société où ils voudront/devront retrouver une place,

-En mettant au centre de la démarche, les principes d'humanité et de dignité,

-En insistant sur l'authenticité et la générosité de l'engagement de jeunes étudiants bénévoles,

-En imposant l'idée force que l'on s'enrichit à aider ceux qui rencontrent des difficultés à exprimer la meilleure part d'eux-mêmes,

-Et partant, en contribuant à modifier le regard porté par la société sur la prison et les prisonniers.

 

Animé par une forte volonté et de grandes capacités d’écoute, de réflexion, d’animation et de synthèse, il aura été un formidable chef d’orchestre, tant dans le champ musical, une autre de ses passions, qu’au titre de son rôle dans l’invention et la mise en œuvre du Genepi.

 

La continuité de l'engagement des étudiants du Genepi à travers les générations, incarnée par cet impressionnant mouvement de 25000 à 30000 anciens génépistes, de profils extrêmement diversifiés, témoigne de la force de cette idée de Lionel Stoleru transformée en projet à la fois durable et enrichi au fil des ans.

 

Si la prison est le miroir de la société, de l'état de ses inégalités, Lionel Stoleru a tendu aux générations successives de génépistes ce miroir pour qu'elles s'en saisissent et renvoient à la société à la fois cette réalité et en même temps un message fort sur l'importance d'une société plus ouverte à l'altérité.

Nous devons saluer ce grand homme et porter son héritage pour les 40 ans à venir au moins !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ajoutez un message personnel