Actualité


Vue 305 fois
18 juillet 2018

Nous avons besoin de vous !

Vous le savez, votre soutien est important pour faire vivre pleinement notre association.

Suite à notre appel en fin d’année dernière, nous sommes 23 à avoir  adhéré ou renouvelé sa cotisation pour cette année 2018.

C’est encourageant, car c’est souvent accompagné d’un don et permet à l’Association de mener des actions.

Et c’est en même temps, insuffisant pour répondre aux défis qui se présentent actuellement, dans un contexte où la prison est toujours vécu comme la solution symbolisant l’exécution d’une peine.

Il est donc important de renouveler, si cela n’a pas été fait, votre cotisation.

Il est tout aussi important de faire connaître notre association aux anciens avec qui vous seriez restés en contact et de leur proposer d’adhérer en ligne en se rendant sur notre site

 

anciensdugenepi.fr

 

Par ailleurs, nous avons été alertés à plusieurs reprises sur le frein que constituait la lourdeur du paiement par Paypal, ainsi que l’impossibilité pour vous d’opter pour un prélèvement automatique.

Nous espérons pouvoir venir très bientôt avec ces simplifications indispensables à notre développement.

 

Enfin, cette année 2017-2018 aura été une année de transition que nous avons assumée tant bien que mal, suite à une Assemblée Générale où les candidat-e-s n’étaient pas en nombre suffisant pour assurer un renouvellement du Conseil d’Administration.

Notre objectif est d’ici la fin du mois de septembre, d’être en mesure de susciter suffisamment de candidatures pour assurer des élections dynamisantes pour notre Association.

 

Bon été à vous, nous attendons de vos nouvelles !

 

Yvon Vignaud, Président

Christophe Conway, Trésorier

Claudine CHERIN (1998)
Réécrire l'échelle des peines, faire du TIG une peine autonome, c'est sur le site du Forum du TIG : http://www.rencontre-tig.fr/paris/
Droit de vote en prison : https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/07/25/la-mise-en-place-d-un-bureau-de-vote-pour-les-detenus-a-l-etude_5335701_3224.html. François Korber, à l'initiative d'une campagne de presse, maintient sa revendication de bureaux de vote en détention, ce qui ne sera pas sans problème ?. Tant qu'à copier le droit de vote des Français de l'étranger, autant le faire en donnant aux détenus les mêmes droits qu'aux Français de l'étranger qui choisissent de voter en France et qui peuvent « s'inscrire sur la liste électorale de l'une de ces communes :
votre commune de naissance ou celle d'un ascendant,
commune du dernier domicile ou de la dernière résidence (si vous y avez résidé au moins 6 mois minimum),
commune d'inscription d'un ascendant, de l'époux(se) ou d'un parent (jusqu'au 4è degré) ».https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16904

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ajoutez un message personnel