Bois d’Arcy-Versailles

Bois d'Arcy
 
  • Témoignagne de Laurent, Ancien Génepiste du groupe Bois d'Arcy (2006-2007) :
 
"Mon expérience au Génépi n'a duré qu'un an et m'a fait entr'apercevoir l'univers carcéral. J'ai donné des cours de mathématiques et des cours d'anglais à trois détenus différents, en parloir avocat, à Bois d'Arcy. 
 
Pourquoi me suis-je engagé ? Je n'en sais absolument rien. Bien sûr, je voulais me rendre utile. J'avais bien réussi ma scolarité à "l'école de la république", et je voulais donner un peu de cet enseignement dont j'avais profité à ceux qui probablement n'en n'avaient pas profité. Je voulais aider quoi. Mais y a t-il une raison plus profonde ? je ne sais pas. Incapable de dire s'il y avait une motivation sous-jacente à la simple "envie d'aider". 
 
Comment cela s'est passé ? Bien et mal. Sur les trois détenus, un seul était réellement motivé. Les deux autres faisaient cela pour "faire bien" dans leur dossier. Je me levais à 6h15 tous les samedis matins, arrivait à Bois d'Arcy, à 8h, le temps de passer tous les contrôles de sécurité avant le blocage de la prison. Puis j'attendais dans le parloir avocat. Et quand le détenu me faisait savoir par l'agent pénitentiaire qu'il préférait faire la grasse matinée plutôt que de venir suivre le cours, mon premier sentiment était la frustration, le second était le découragement, puis leur succédait la peine, peine que j'éprouvais pour le bonhomme qui restait dans son lit. 
 
Mais tout cela était clairement compensé par le plaisir que je lisais dans les yeux du troisième détenu, avec qui "ça fonctionnait". L'envie d'apprendre, les sourires, l'évasion de l'esprit, tout cela me donnait du baume au coeur ! Et il est peu dire qu'il s'agit alors d'un échange : on donne autant que l'on reçoit !
 
Ce que j'en tire : Au-delà de l'expérience humaine, qui a été très forte, j'en ai tiré aussi et bien sûr une sensibilité sur la chose carcérale. J'ai lu beaucoup d'articles, j'ai vu des documentaires, des films... Mais la simple visite guidée que j'avais faite à mon premier jour à Bois d'Arcy m'avait déjà beaucoup appris. 
 
Aujourd'hui, j'ai honte des prisons françaises. Il faut qu'elles s'améliorent. Tant pour les détenus que pour le personnel pénitentiaire d'ailleurs."
 
 

Page en cours de construction. Vos idées sont les bienvenues!

Pour donner votre témoignage ou faire part d'actualités sur cette maison d'arrêt:

contact@anciensdugenepi.fr

Ajoutez un message personnel