Actualités


Documents attachés :

Vue 2565 fois
05 août 2021

Dissolution du Genepi et réaction des Anciens

L’Association des Anciens du Genepi, dont l’un des objectifs initiaux était de soutenir l’association étudiante, a pris connaissance sans réelle surprise du communiqué par lequel le Genepi a mis fin à son existence. Cette décision était l’issue inéluctable de l’orientation prise par l’association en juin 2019.


Nous avons vu, avec tristesse et déception, le Genepi évoluer d’une façon radicale ces toutes dernières années, notamment avec l’arrêt de ses interventions en détention à l’été 2019, et déplorons que la belle expérience des 40 premières années soit ainsi dénigrée dans un communiqué méprisant, à la limite de l’insulte.

 

Pour beaucoup d’entre nous, notre participation à l’association étudiante a été une expérience forte, et souvent le déclencheur d’autres engagements, professionnels, politiques ou citoyens. Le Genepi nous a permis de nous ouvrir aux autres, nous a appris à réfléchir collectivement à des sujets complexes, nous a offert une expérience démocratique indiscutable. Quel dommage que cet esprit d’ouverture ait été dévoyé par celles et ceux dont le rôle était précisément de faire vivre les valeurs de l’association...

 

Nous avons évidemment bien conscience des limites du système carcéral, notamment en matière de réinsertion, et du recours trop fréquent aux peines de prison, mais refusons de cesser de tendre la main aux personnes détenues et de travailler en partenariat avec ceux qui les accompagnent au quotidien.

 

Le flot de réactions qui nous parviennent depuis l’annonce par le Genepi de sa dissolution nous permet d’affirmer que l’esprit du Genepi n’est pas mort. Il reste bien vivant en tous ceux qui continuent de croire que la rencontre d’étudiant.e.s et de détenu.e.s est une chance des deux côtés.

 

L’abandon par le Genepi de sa mission première a laissé un grand vide en détention. Nous l’avons bien mesuré au cours de ces derniers mois, où nous avons régulièrement échangé avec des partenaires institutionnels (Administration Pénitentiaire, Responsables Locaux d’Enseignement) afin de mettre sur pied notre projet REBOND (Retour d’Etudiants Bénévoles Organisés Nationalement en Détention), auquel nous nous sommes attelés dès septembre 2019. Après deux années d’un travail conséquent, nous sommes fiers de pouvoir annoncer qu’à la rentrée 2021, des étudiants passeront de nouveau la porte des prisons.

 

Nous appelons tous ceux qui croient en ce projet et partagent les valeurs qui le portent à nous soutenir pour qu’une nouvelle association étudiante puisse voir le jour. Pour cela, plusieurs actions sont possibles :

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Ajoutez un message personnel